Mots de maman, Titisse Family

Ces jours où je suis une mère indigne… ou quand Dame Nature prend le dessus

5 novembre 2014
Tous les mois Dame Nature vient me rendre visite.
Chaque fois c’est la même chose.
Elle débarque quelques jours avant que les coquelicots ne fleurissent.

La fatigue s’empare de moi, pas une petite fatigue, une grosse fatigue ! Se joint à elle Manque de Patience, Morosité, Mollassonne attitude et parfois même (heureusement de moins en moins depuis que j’ai changé d’alimentation) elles ramènent avec elles Irritabilité. Et bien sûr en décoration, de jolis boutons (mais ça je sais le gérer). Pendant ces quelques jours mon parfum s’appelle  » Folle Envie de Chocolat « .

Dame Nature et tout son petit monde s’installent et je subis !

Je subis de ne plus être « super maman » qui arrive à se surpasser pour ses enfants, son mari, sa maison et aussi pour elle :
Je n’arrive plus à me coucher tard et à me lever tôt.
Je n’arrive plus à garder aussi longtemps mon calme pendant les colères d’enfants.
Je n’arrive plus à préparer des repas à l’avance.
Je n’arrive plus à me donner à 300% pour mes petits hommes.

Et puis, au bout de 48/72h, je redeviens MOI… maître de mon corps, énergique (comme une enfant de 3 ans comme le dit souvent mon mari) :
Je ne crie presque plus.
Ma patience m’épate à nouveau.
Je suis détachée des miettes qui trainent sur le sol.
Je cuisine des petits plats.
Je lis plusieurs histoires avant le coucher.

Mes journées reprennent une amplitude d’environ 18h (06h30-00h30, soit presque 3 journées de travail).

Vous me direz que 3 jours finalement ce n’est rien, mais moi je les cumule et 3+3+3+3… ça fait beaucoup… tous ces jours où j’ai l’impression de passé à côté de certaines choses, de ne pas être à la hauteur, de ne pas être assez attentionnée et au fond je culpabilise.
Je pense être victime du ce truc que l’on appelle Syndrome prémenstruel (je ferais peut-être un article sur mes recherches).

Alors j’ai décidé de combattre Dame Nature et de lâcher prise lorsque ces 3 prochains jours reviendront.
De passer le relais (coucou Doudou !).

De faire des plats simples.
De ne pas essayer de faire plus que je ne le peux.
De me coucher tôt (tant pis certaines choses devront attendre).
Mais surtout d’écouter mon corps et mon cœur.

Être une femme, une maman, une épouse, vouloir prendre soin des autres et de soi n’est pas toujours une mince affaire.

Je pense qu’il faut savoir lâcher prise, laisser du linge de côté, des miettes trainer, faire attendre des machines et se concentrer sur l’essentiel : EUX (ceux qui nous entourent et que l’on aime).


 Et vous aussi vous vivez ce passage ? Comment l’affrontez-vous ?

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply La Pipelette aux Baskets 6 novembre 2014 at 21 h 27 min

    Je prends mes baskets pour me changer les idées en général, mais lors cette période je suis plus une marmotte qui se terre sous sa couette avec des anti-douleurs 😉 Je te comprends 😉

  • Reply Loonabella 7 novembre 2014 at 19 h 59 min

    Alors comme toi pour moi c'est fatigue et boutons, les biens gros et visibles qui font bien mal en plus, alors si tu sais gérer je veux bien ton astuce hihihi, par contre irritabilité chez moi ça ne dépend pas de mon cycle… mais en effet être maman, femme et épouse n'est pas une mince affaire…

  • Reply Titisse Biscus 7 novembre 2014 at 20 h 02 min

    Pour l'astuce il faut cliquer sur le lien "mais ça je sais le gérer" 😉

  • Leave a Reply