Beauté

Mes soins solaires pour l’été : naturels, bio et vegan

17 août 2015

Comme promis, voici un article qui j’espère sera complet et vous aidera pour votre protection solaire.

Il est important de protéger sa peau du soleil et autres agressions extérieures, bien qu’elle ne sache déjà faire une partie du boulot seule, cela n’est pas suffisant.
Effectivement elle se défend contre les rayons du soleil en produisant plus de mélanine, d’où sa coloration : le bronzage.

Préparer sa peau en amont

En amont des première expositions, la peau doit être préparée au mieux.

– Le Gommage (visage ET corps) : gommer sa peau quelques temps avant l’exposition afin d’éliminer les cellules mortes est un bon moyen d’obtenir un bronzage homogène et de qualité. 
<– J’utilise le savon exfoliant d’Aroma-Zone.

– Les compléments alimentaires : il existe plein de compléments alimentaires, pour ma part, je n’en utilise pas, je ne m’étendrais pas sur le sujet. 

– Les expositions progressives : s’exposer petit à petit au soleil (sur de courtes durées) permet à la peau de s’habituer et de commencer à créer des mécanismes naturels d’autoprotection. Les expositions brutales sont donc très déconseillées. 

– Le plein de caroténoïdes : sur le site d’Aroma-zone il est conseillé de faire le plein de caroténoïdes : « le fameux « beta-carotène » qui donne leur couleur orangée aux carottes est un antioxydant puissant, en plus de favoriser une jolie teinte hâlée. Les composés de la famille des caroténoïdes aident à la protection solaire en absorbant une partie des UV, tout en protégeant la peau des dommages liés aux radicaux libres. »

Protéger sa peau pendant l’exposition

Comment choisir son soin solaire ?

 
– Le logo UVA sur le produit. Cela vous garantira qu’il respecte le niveau de protection anti-UVA recommandé par la Commission Européenne. 
– Les filtres : ils peuvent être de deux sortes, chimiques ou minéraux.
Les – des filtres chimiques : ils donnent lieu à des réactions chimiques sur la peau (avec effets secondaires). En effet, qualifiés de « perturbateurs endocriniens », absorbés par la peau ils sont peuvent être responsables de changements hormonaux dans l’organisme. De plus, ils ont un impact néfaste sur l’environnement (notamment sur les coraux). Je trouve que cela fait beaucoup de raisons de les éviter !
Les + des filtres naturels : il s’agit de pigments, le plus souvent, le dioxyde de titane et d’oxyde de zinc. Ils réfléchissent les rayons solaires et les dispersent, seule une part est absorbée. Ils ont le gros avantage d’agir dès l’application.
Les filtres minéraux sont beaucoup plus courants aujourd’hui, je me souviens qu’il y a 5 ans, je peinais à en trouver ! Attention certaines marques utilisent un mélange des deux, filtres chimiques et naturels, je me demande quel est l’intérêt ?
– L’indice de protection solaire (IP) : ce sont ces fameux chiffres que l’on retrouve sur les emballages de crèmes solaires : 15, 20, 25, 30… etc etc… Il y a en tellement qu’il y a de quoi se perdre et même de se faire avoir (le fameux marketing). Continuez de lire et vous comprendrez.
Voici un petit tableau reprenant la protection assurée en fonction de l’IP :
IP
Protection assurée
15
93,3 %
20
96 %
30
97,4 %
40
97,5 %
Surprenant non ? surtout quand on sait que lorsque l’on monte en IP on monte également en prix et ce pour une plus-value moindre (regardez la différence entre l’IP 30 et 40 !! c’est affolant !!)
Le Pr. Eckard Breitbart, Directeur du Centre dermatologique de Buxtehude et Vice-Président du Groupe de Travail pour la prévention dermatologique explique: « L’augmentation des indices a une raison psychologique, exploitée à des fins économiques. ». Selon lui, l’utilisation de produits ayant un indice de protection supérieur à 20 n’est pas utile. (source LVSLC)


Les soins solaires que j’ai testé

En 2013, en tenant compte de toutes ces données, je m’étais tournée vers un spray solaire Lavera.

Mon avis : Il est très efficace mais l’application n’est pas des plus aisée ! la crème est un peu pâteuse et le passage par le spray n’est pas au top, nous étions obligés de l’ouvrir. Après quand on a le coup de main, tout roule ! Il faut de la patience pour la faire pénétrer complétement.
Sa composition est très bien : Il est bio, vegan et comporte le logo UVA.

Cette année, j’ai opté pour la marque Eco Cosmetics.
Nous utilisons pour les 4 le même produit qu’il soit spécial enfants ou non.
Le flacon enfant étant plus cher et ne voyant pas une différence signifiante mise à part un prix plus élevé, le choix s’est porté sur la gamme standard, neutre, sans parfum avec un IP de 30.

Mon avis : efficace, facile à appliquer, de très légères marques blanches qui s’estompent très facilement. Aucune réaction sur le visage (et je suis très sensible à ce que je mets sur le visage).

La composition est clean : bio (label Ecocert), ingrédients naturels, vegan…
Il est sans nanoparticules, qui sont des particules qui peuvent pénétrer dans nos cellules (préférez les microparticules).

Comment appliquer son soin solaire ?

Je sais que les produits solaires ne sont pas les moins chers mais lors de l’application n’essayez pas de faire des économies.
Pour une véritable efficacité, il est recommandé de mettre une couche épaisse (2 mg par cm2).
Dis comme ça, ça fait un peu genre, tu sors ta règle, ton compas et hop hop on applique !
Je vous accorde que c’est difficilement calculable donc retenez qu’il faut en appliquer généreusement (par exemple, le double qu’une crème normale), même si ce n’est pas toujours facile à appliquer !! Mais si on veut éviter les coups de soleil et tout ce qui va avec…
Encore plus d’infos sur l’application ici.

Quels soins après soleil utiliser ?

 
Pour ma part, j’utilise tout simplement du gel d’aloe vera avec du macérât de calendula (que je n’avais pas encore reçu au moment de la photo qui date de juin) ou du beurre de karité. Les hydrolats sont également de bons alliés après soleil.
Ces soins permettent de prolonger le bronzage de façon homogène, d’hydrater la peau et de la nourrir (le soleil ça assèche).
Ils seront également efficaces en cas de coup de soleil pour apaiser les brûlures.

Derniers conseils

Le conseil basique : éviter l’exposition entre 12h et 15/16h car c’est à ce moment que le soleil est le plus agressif.

Porter un chapeau, lunettes, des vêtements…
Se mettre à l’ombre sous un arbre, un parasol, chez nous c’est la tente anti-uv!
Boire beaucoup d’eau.
Vigilance redoublée pour les enfants et surtout les bébé.
Je vous rassure je fais quand même ma sirène, on est à la plage, pas dans le désert !
(je ne suis pas parfaite et je le vis bien hihi)

Sources : Aroma Zone et La Vérité Sur Les Cosmétiques
Parrainage Aroma Zone : mail parrain titisse972@hotmail.com

N’hésitez pas à voter pour le blog en 2 clics seulement !
Merci à tous ceux qui votent

 

Titissement

 

 

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply deltreylicious 17 août 2015 at 13 h 34 min

    Le savon exfoliant d'Aroma-zone me tente bien !
    Deltreylicious

  • Reply Titisse Biscus 17 août 2015 at 13 h 35 min

    tu m'en diras des nouvelles si tu testes 😉

  • Reply Add fun and mix 18 août 2015 at 13 h 55 min

    J'utilise de l'indice 15 pour nous et les enfants, ils ne brûlent jamais et pourtant ils ont la peau claire 🙂 Par contre on ne les expose qu'à partir de 16h30-17h à la plage. Je prend la marque Yaoh elle sent bon la noix de coco !

  • Reply Titisse Biscus 18 août 2015 at 13 h 57 min

    Je note tout ! merci <3
    comme quoi même avec du 15 on est protégé !

  • Reply Madame Maman 24 août 2015 at 15 h 23 min

    Super cet article! Je découvre pleins d'informations que j'ignorais (j'avoue que je ne me posais pas les questions…).

  • Leave a Reply