Mum to Be - Grossesse

Se préparer à l’accouchement : homéopathie et framboisier

8 juin 2016

IMG_6208

A chaque fin de  grossesse (lors du dernier mois), je vais voir mon médecin traitant qui me prescrit un traitement homéopathique.

Je vous propose de le partager avec vous, à titre indicatif, car bien évidement, seul votre propre médecin est le plus à même de vous conseiller sur la question.

L’accouchement est une sacrée aventure autant s’y préparer. L’homéopathie permet de mieux appréhender cette étape, d’aider le corps à travailler, de se détendre et pour après de récupérer. Ce n’est pas un traitement miracle qui fera venir bébé ou qui le fera sortir en 30 minutes ou sans « douleurs ».

Niveau efficacité, je n’ai pas à me plaindre de mes 2 premiers accouchements mais je ne peux pas avancer que cela soit dû à l’homéopathie. En revanche, je préfère en prendre et bénéficier des avantages que cela pourrait me procurer.

Voici donc ce que je prends :

Homéopathie :
Tous les dimanches en alternance (dernier mois) :
– 10 granules de Caulophyllum thalictroides 5CH (prépare le col)
ou
– 10 granules d’Actaea Racemosa 5CH (régule le travail)

En début de travail, toutes les 10/15 minutes, les 2 premières heures :
5 granules de la préparation suivante :
Arnica montana 9CH, Caulophyllum thalictroides 5CH, Actaea Racemosa 5CH, Gelsenium 15CH.
=> Passer à 10 granules en cas de ralentissement du travail.

Après l’accouchement :
Arnica montana 12CH (3 granules, 3 fois par jour pendant 5 jours).
+ Si épisiotomie : Staphysagria 9CH (3 granules, 3 fois par jour pendant 5 jours).

Infusion de feuilles de framboisier :
En complément je prends une infusion de feuilles de framboisier à raison de 2 à 3 tasses par jour le dernier mois de grossesse (je n’ai pas été très assidue pour le moment).
Laissez infuser les feuilles 10 minutes environ.
Les bienfaits : prépare l’utérus pour un travail plus rapide, diminue le risque de déchirure, facilite l’expulsion du placenta… tout cela sans déclencher le travail prématurément et en évitant également le faux travail.
L’infusion peut également servir durant l’allaitement.
IMG_6222 IMG_6219

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply lovely-famiily 8 juin 2016 at 10 h 10 min

    J’ai entendu parler de l’homéopathie après avoir accouchée, je pense que pour mon prochain bébé, je demanderais conseil à ma sage femme

    • Reply Joanna 9 juin 2016 at 10 h 46 min

      ça ne peut faire que du bienn 😉

  • Reply Marion - Kirichou & cie 11 juin 2016 at 8 h 17 min

    Moi je prends le framboisier pour préparer les parois de l’utérus à une future grossesse et je sais pas toi mais je trouve pas très bon tout seul. Je le mélange avec des fleurs de pissenlits et alors la …. huuuuuuuum j’en boirai plein plein plein … Mais soyons raisonnables 🙂
    en tout cas tu es bien parée !
    🙂

  • Reply rilazo 12 juin 2016 at 10 h 13 min

    tu as raison de te préparer !
    Personnellement je n’y croyais pas forcément puis pour Isaé je me suisdit que j’allais mettre toutes mes chances de mon coté pour ne pas revivre le même accouchement que mon 1er car j’avais trop souffert de la déchirure/épisio/ventouse bref tout y est passé lol.
    Donc pour mon 2ème j’ai fais préparation à la piscine, l’acuponcture, feuille de framboisier, homéopathie (pendant un mois je n’ai jamais loupé aucune tasse mais en décembre c’est plus facile qu’en Juin ;-)) et j’ai fait le massage du périnée, oui rien que ça lol.
    Je ne sais pas ce qui s’est révélé le plus efficace mais ce que je peux c’est que j’ai vécu l’accouchement de mes rêves en mille fois mieux d’ailleurs…. donc franchement je te souhaite que ça se passe aussi bien, voir peut être mieux que tes 2 précédant..

  • Reply Le cas de la valise de maternité – Titisse Biscus 14 juin 2016 at 7 h 01 min

    […] l’homéopathie, je vous invite à lire l’article que j’avais rédigé à ce sujet. Comme nous avons  fait de l’haptonomie, nous avons en plus du talc pour les massages et […]

  • Leave a Reply