Baby Lifestyle, Mum to Be - Grossesse

A la découverte des couches lavables 

11 octobre 2016

img_7197

Je ne me suis jamais lancée dans les couches lavables pour les garçons et ce n’était pas faute de le vouloir !

Mais j’avais un peu l’impression que ça allait être l’usine à gaz.

Je n’osais pas non plus me lancer dans l’investissement de couches pour plusieurs raisons : vont-elles me convenir ? vais-je véritablement m’en servir ? est-ce que la nounou les acceptera ? le nez dans les machines en permanence ? les mains dans le caca ? en j’en passe.

Je sais que l’investissement est vite rentabilisé comparé à des couches jetables et que niveau écologie (même si je ne suis pas une exemple) c’est le top.

Et puis pour Leyna-Rose, j’ai eu envie de tester.

Pourquoi ? Et bien un peu d’écologie : réduire mes déchets mais aussi un peu de santé et éviter les irritations et allergies que certaines couches peuvent provoquer. Aujourd’hui il existe des marques de couches jetables soucieuses de l’environnement et de la santé de nos bébés mais à côté il y a des marques dont la composition est déplorable (toxicité, substances chimiques etc…)

Alors j’ai saisi l’occasion de tester des couches lavables.

Je me suis renseignée sur leur utilisation et je vous propose de partager avec vous mes découvertes (extraites d’heures de recherches sur le net).

Je compte sur les personnes qui s’y connaissent pour étoffer mes découvertes et me conseiller.

Le matériel :
Il vous faut donc des couches, des inserts (qui se glissent dans la couche), ils constituent le noyau absorbant des couches lavables (comme les serviettes hygiéniques féminines), un seau pour stocker les couches usagées en attendant le lavage et de l’huile essentielle (de Tea Tree) pour masquer les odeurs pendant le stockage et enfin du savon ou une lessive pour le lavage.

Les marques de couches :
Il en existe pas mal, beaucoup même (trop ?)
Avant de vous lancer, je vous conseille de tester plusieurs marques et types de couches pour voir ce qui vous convient.
Elles se revendent très bien d’occasion que ce soit pour en acquérir ou en revendre.

Les différents types de couches :
TE1 (tout en un) :  on glisse l’insert dans la poche (et la couche s’utilise comme une couche classique).
TE2 (tout en deux) : on pose l’insert dans la couche, il suffit de changer l’insert à chaque change, on garde donc la couche sur plusieurs changes) c’est une solution très économique.

Le nombre de couches :
De ce qui en ressort, il en faudrait environ 15 pour pouvoir bien tourner et on peut même aller jusqu’à 20 pour être tranquille.
Sachant qu’avec la méthode TE2, on peut utiliser la couche sur 3 changes.

Le stockage des couches avant lavage : 
Il peut se faire à sec ou dans l’eau, perso dans l’eau ça me tente pas trop.
Je préfère donc opter pour un seau refermable, les rincer un peu à l’eau avant si nécessaire (sans les tremper) et ajouter quelques gouttes d’huile de Tea Tree (anti-odeur et anti-bactérienne).

Le lavage/séchage :
Elles se lavent en machine à 40°C ou 60°C (si stockage à sec).
Certaines peuvent même être sécher au lave-linge.
Pour les couches en matière imperméable, elles sèchent à l’air libre, au soleil ou sur étendoir.
(Le séchage au soleil a un effet blanchissant sur les couches lavables).

Les couches peuvent être lavées avec le reste du linge (après prélavage), pas besoin de faire une machine spéciale couches ! (sauf si vous les lavez à 60°C, sinon vos vêtements vont pas être contents !).

Les inserts vont en machine et au sèche-linge.

Quelle lessive ?
De préférence une lessive écologique (on peut la faire soi-même, encore plus éco), si vous utilisez une lessive standard évitez le phosphate, enfin vous pouvez opter pour des noix/balles de lavage.
Pour que ça sente bon, on peut ajouter quelques gouttes d’huile essentielle.
On bannit :
Les adoucissants, les blanchisseurs, la glycérine, ou encore vinaigre blanc.

Comment s’organiser lors des sorties ?
Soit on emporte de quoi changer et stocker les couches (un sac imperméable) soit on prend des couches jetables écologiques.

Petites choses à savoir :

Avant la première utilisation :
Faire tremper les couches lavables avec les inserts  12 heures minimum dans l’eau froide afin de renforcer l’absorption des couches (en faisant gonfler la fibre d’eau).

Pour plus de » praticité », vous pouvez utiliser un filet de lavage placé dans le seau : plus besoin de manipuler les couches par la suite, vous mettez le filet rempli de couches dans la machine directement.

Très pratique lors des selles, un papier de protection peut être posé sur le fond de la couche. Il ne reste plus qu’à le jeter avec les selles directement aux toilettes. Un peu de nettoyage en moins.

Voilà, voilà pour mes premiers pas dans le monde des couches lavables.

Je reviens très vite avec un test de couche lavable.

En attendant, n’hésitez pas à compléter mes propos et à me conseiller.

Quelles sont vos couches préférées ? vos techniques ?

Titissement.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Kitouchy 12 octobre 2016 at 8 h 46 min

    Coucou ! Alors, si je me plante pas et que j’ai des bons souvenirs la TE1 en fait tu n’as rien à ajouter (souvent l’insert est cousu dedans ou au dessus), la TE2 tu ajoutes donc un insert et après maintenant tu as même des TE3 et TE4 (mais là j’ai abandonné lool), la TE3 il me semble que ce sont celles comme Hamac, TE4 …là j’ai lâché les noms ! Le Tea tree sert surtout aussi à désinfecter et éviter les champignons (il y a un vilain champi qui mangent les couches, enfin les inserts …donc quand tu en as d’occasion passent les au congél, ça tue le champignon..au cas où !). Le stockage à l’eau est à ne surtout pas faire, car justement c’est la que les bactéries et tout vont se créer. La lessive, il faut surtout choisir une lessive qui n’encrassent pas, il y a des liens sur google avec des listes. Le voile de protection tu peux même le passer en machine, jusqu’à ce qu’il craque. Voilà voilà ! Sinon comme tu le sais, ici pour Malo ça a été Hamac 🙂 (Liee et Tibo ça date trop..les marques sont dépassées !).

  • Reply Mademoiselle Mam' 12 octobre 2016 at 9 h 10 min

    Je me tâte de plus en plus à me tourner vers les lavables.
    Le maillot de bain de Lucas est un maillot à couches lavables et du coup j’ai pu casser mes a priori que j’avais sur le lavable et j’adore!

  • Leave a Reply