Non classé

J’avais oublié le Terrible Two…

17 janvier 2014
AVERTISSEMENT : 
Si vous n’avez pas d’enfants ou que vos enfants ont moins de 15/18 mois ne lisez pas cet article !!!  
Je blague ! Le début de cet article peut « choquer » mais comme tout le conte de fée, tout est bien qui finit bien.

Notre histoire…

Pour Loris, il y a environ 20 mois de cela, nous sommes passés par le fameux Terrible Two, au début nous avons été « démunis », nous ne comprenions pas ce qui était arrivé à notre petit bébé ? Il s’était transformé ! Je me demandais ce que j’avais raté, qu’est-ce j’avais fait de « mal » ? et puis comme je lisais et me documentais beaucoup j’avais trouvé ! il passait ce fameux cap répondant au doux nom nom effrayant de Terrible Two. J’en avais vaguement entendu parlé et j’avais retenu l’âge de 2 ans alors quand mon Lolo du haut de ses 15 mois a commencé à devenir « Lolo Grognon » je n’ai pas tout de suite fait le lien. Mais mes recherches m’ont confirmé que cette phase peut se manifester de 18 à 36 mois voire avant, voire plus tard jusqu’à 4 ans. (Je vous rassure : mieux on la gère, moins elle dure).
Donc quand Loris est devenu « Lolo Grognon » nous avons appliqué plusieurs « techniques », à ce moment j’ai eu un déclic et lui aussi, ouf ! c’était presque magique ! C’était parti comme c’était venu… 
Je m’étais donc dit que pour le prochain je serais préparée…
Tu parles ! je pense avoir fait abstraction de ce passage dans ma petite mémoire ! car quand ça a recommencé pour Lenny, j’avais oublié ! Oui j’avais oublié que Loris était passé par là, j’avais oublié que ça arrivait si vite sans prévenir et pire j’avais oublié comment faire ! (oublier ne veut pas dire ne pas savoir, c’est juste de ne plus y penser).
Alors au début, lors des premières « manifestations » j’ai mis ça sur le compte des dents, de la fatigue, de la frustration mais ça c’est vite confirmé…
…le Terrible Two était de retour !!
Alors j’ai pris sur moi, je me suis replongée quelques mois (que ça ! comme quoi on oublie vite) en arrière et je me suis souvenue, souvenue que mon « Lolo Adorable » d’aujourd’hui avait été un « Lolo Grognon » et que mon « LennyChou » était devenu un « Nini Grognon » ! (ouf ce n’est pas un rebelle ou un futur délinquant, tout est normal…)
Donc une après-midi (dimanche pour être plus exacte) j’ai redoublé de patience et de disponibilité Lenny a été un bébé petit garçon beaucoup plus serein mais rien n’est encore gagné.

Présentation du Terrible Two… 

Bon, je vous raconte ma vie mais pas ce que c’est que ce Terrible Two, comme j’ai beaucoup parlé je vous le présente avec une petite fiche d’identité humoristique.

Le quoi ? Terrible Two ? Quoi ? c’est une maladie ? un virus ? (non juste un enfant qui donne l’impression d’être possédé)

Effrayant Intéressant non ?

Non mais en vrai ? C’est quoi ? et Comment on gère ?

La vraie définition

Il s’agit d’une étape importante pour votre enfant, celle où il devient lui, son MOI… il prend conscience qu’il est une personne à part entière, s’affirme et forge sa personnalité.
On l’appelle plus en douceur (et j’adore) la phase d’autonomisation (tout suite c’est moins effrayant).

Les solutions

Chaque enfant étant différent, chaque parent aussi, tout dépendra alors de chacun mais voici néanmoins quelques pistes :

– Proposer des choix : il refuse de manger ou encore de s’habiller ? « Tu préfères les haricots ou la purée » (technique testée et approuvée chez nous !). L’enfant a le sentiment (et c’est vrai) de prendre une décision, qu’on ne lui impose pas UN choix.
Pour s’habiller « tu veux le pantalon bleu ou le rouge ? », « tu veux mettre les chaussettes ou le pantalon d’abord ? » (je me souviens que Loris avait un ordre et que quand je mettais le pantalon avant les chaussettes c’était le drame !). 
– Faire répéter les « consignes » : demander lui de répéter afin de vérifier qu’il a bien compris ce qui va se passer. 

– Accompagner et encourager : souvent ils veulent s’habiller seuls mais ne maîtrisent pas l’enfilage de pantalon… laissez-le faire, aidez sans faire à sa place et pour finir félicitez ! Enfant fier et parent aussi ! On a souvent tendance à faire à leur place et on les empêche de développer de nouvelles capacités : frustrant non ?

Lorsque vous êtes en retard, sachez que votre enfant n’a pas encore la notion du temps, mettez par exemple une minuterie en lui disant qu’il fait seul jusqu’à la sonnerie et qu’ensuite vous interviendrez…

– Accueillir/Accepter ses sentiments : vous lui refuser quelque chose et c’est le drame ? flot de larmes ? c’est SA réaction, on ne peut la contester (les cris en revanche…), laissez-le s’exprimer (tristesse, frustration, colère…) et accueillez ses émotions, mettez des mots dessus (au début on se croirait en thérapie : « Lenny tu es en colère… tu as le droit d’être en colère »… mais on s’habitue vite et ça devient naturel), il est encore tôt pour savoir contrôler tout ce qu’il ressent. Il appréciera que ses sentiments soient pris en considération et se sentira compris.

– Expliquer : expliquez votre décision, votre refus… on évitera « c’est moi qui commande » source de frustration intense… prenez le temps, répétez encore et encore, il faut que ça rentre et leur petit cerveau ne fonctionne pas comme le nôtre.
– Prévenir : vous partez d’un endroit où votre enfant s’amuse bien, vous craignez la crise ? plutôt que de partir en courant, votre enfant sous le bras, sa bouche contre vous pour étouffer le son des cris (je sens que certains se reconnaissent..) prévenez le que vous aller partir « après 3 descentes de toboggan », « quand il aura sauté une dernière fois dans les boules », donner des repères car la notion de temps pour lui c’est du chinois…
– Éviter la négation : vers 2 ans l’enfant n’est pas encore capable de bien comprendre la négation, pour lui un interdit est une consigne donc si vous lui dites de « ne pas » toucher le placard, il y a de grandes chances qu’il le fasse car il retient « toucher placard », il veut vérifier qu’il a bien compris la consigne et non vous défier (Isablle Filliozat développe ce point dans son livre J’ai tout essayer). Dites lui plutôt ce qu’il peut faire plutôt que ce qu’il ne peut pas faire. Par exemple, je ne dis pas « ne traverse pas la route » mais « reste à côté de moi ».
Souvent en tant que Parents nous avons des règles, des principes mais des fois remettons-nous en question…

– Lâcher prise : si votre enfant préfère manger le dessert avant le plat, est-ce grave ? certains diront « mais comment va-t-il faire à la cantine ? au restau ? » et bien on lui explique que les règles de société c’est de manger le dessert en dernier, à la maison il est possible d’inverser mais pas de partout. Et puis on s’est tous rendus compte qu’ils faisaient bien des choses à la maison qu’ils ne font pas ailleurs, n’est-ce pas ?

– Supprimer les interdits inutiles : s’il fait quelque chose qui n’est pas dangereux pourquoi l’en empêcher ? votre enfant devient une personne à part entière avec ses propres choix, ses propres décisions… Les acceptez sera plus simple que de s’y opposer (crise d’opposition des parents ?)
Tout ceci n’empêche pas d’être ferme, pour ma part je suis intransigeante sur la politesse et la sécurité.

Toujours garder en tête…

Votre enfant grandit, évolue, … et je vous rassure il est encore trop jeune pour vous manipuler (scientifiquement prouvé !).
Il a besoin de vous pour franchir toutes ses étapes, vous êtes sont meilleur repère, son meilleur pilier…
Pour aller plus loin…
Je vous conseille de lire Isablle Filliozat (une révélation pour moi, tout ce que je pensais sans avoir les mots et les tournures, elle l’a écrit… sa vision des choses me plaît énormément), et plus particulièrement son livre J’ai tout essayé qui est vraiment bien fait et se lit rapidement (je le lisais même mon mari qui ne lit pas, enfin si Le Parisien et L’Equipe :D). Après avoir lui son livre on se dit « ça fait du bien de lire ça » et en plus c’est tellement rempli de douceur et d’amour.
Un autre livre Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent (Adèle Faber et Elaine Mazlish) très bien aussi mais plus long (que je n’ai pas fini).
Et vous ? vous en êtes où ? 
Quelles sont vos astuces ? n’hésitez pas à les partager en  commentaire.

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply BBcoyote 17 janvier 2014 at 9 h 37 min

    OUla j'ai pas mal de lectures avec tes derniers articles ^^ je lirais ça durant la sieste en plus ce dernier m’intéresse bien tien lool

  • Reply Milune 17 janvier 2014 at 17 h 17 min

    Je suis bien d'accord avec toi sur tous les points sauf peut-être le premier point … Donner le choix à un enfant entre 18 et 36 mois est ce vraiment judicieux ? Moi j'aurais peur que ça déborde par la suite. Qu'il se dise b'hein puisque j'ai le choix je demande des pâtes à chaque repas, je me couche à l'heure que je veux … Après je n'ai pas d'enfant mais c'est une question que je me pose quand même !

    • Reply Joanna 17 janvier 2014 at 20 h 00 min

      Le choix entre 2 propositions
      Haricots ou carottes, pas de pâte 😉 c'est un choix fermé en fait

    • Reply Milune 29 janvier 2014 at 7 h 24 min

      Ha d'accord effectivement c'est mieux comme ça alors ! Il ne choisi pas complètement en fait !

  • Reply Eloïse Po 19 janvier 2014 at 9 h 40 min

    BEN MERCI DE CET ARTICLE, Mon Shaun est passé par là assez tot que mon grand Declan lui ca a été plus tard

    • Reply Joanna 19 janvier 2014 at 20 h 22 min

      avec plaisir 😉

  • Reply BBcoyote 19 janvier 2014 at 15 h 17 min

    Cet article va bien m'aider car la en ce moment c'est pas facile à la maison que ce soit avec Théo, Max et même Maïa -_-' D'ailleurs Maïa est entrée dans cette phase il y a peu et vu que ces frères sont dur elle a tendance à copier mais bon je ne lâche pas hihi Je ne me souvient pas que Théo est été difficile au contraire c'était l'enfant parfais lorsqu'on est tout jeune parent ^^ C'est une fois rentré à l'école qu'il y a eu des couak -_-' et surtout à l'arrivée de son frère à ses 4ans. Max lui il l'a faite une fois sa soeur née soit 2ans et demi mais pas évident vu ce qu'on vivait à ce moment la avec la longue hospitalisation de Maïa :/ Et la il est dans la période petite adolescence m'a dit sa maitresse, cooool lol

    • Reply Joanna 19 janvier 2014 at 20 h 25 min

      Les 3 en même temps je veux bien te croire que c'est costaud :/
      c'est vrai que l'arrivée d'un frère ou soeur ça les chamboule un peu… nous ça a été mais apparemment c'est parce Loris était très jeune (18 mois) ?? je ne sais pas du tout s'il y a des âges.
      Et l'école ! n'en parlons pas ! surtout la primaire ! et après on aura l'adolescence !!! loool on est pas sorti de l'auberge !
      Courage ma jolie
      Bisous

  • Reply Loonabella 19 janvier 2014 at 17 h 02 min

    Hey bien je ne connaissais pas du tout ça, enfin le nom en tout cas mais la période je connais… C'est cool au moins ( à moins de perdre la mémoire également) j'y serai un peu préparé. lol Merci pour l'info. Bises

    • Reply Joanna 19 janvier 2014 at 20 h 26 min

      Avec plaisir, j'espère que ça te sera utile le moment venu <3
      bises

  • Reply { Comilisö } 19 janvier 2014 at 19 h 37 min

    ah ah j'adore c'est tellement vrai !!
    Mon ainé à 3 ans et 4 mois et il est encore dans le terrible two (three lol)
    j'adore ta bannière tout là haut, très jolie 🙂

    • Reply Joanna 19 janvier 2014 at 20 h 28 min

      hihihi

      merci pour la bannière ;o) c'est Nina Butterflies elle est super douée, elle a également fait celle de Nycyla et des illustrations notamment pour Lili Inside

  • Reply Marine 19 janvier 2014 at 20 h 41 min

    excellent ton article j'adore

    • Reply Joanna 21 janvier 2014 at 10 h 20 min

      merci ça va arriver vite ma belle lol

  • Reply Lau 20 janvier 2014 at 12 h 53 min

    ah cette fameuse étape! Moi ça va c'est passé pour Noa, par contre c'est le grand, depuis qu'il est rentré en primaire, s'est senti pousser des ailes!!! Il répond, nous prend de haut etc… bref une nouvelle étape! lol

    • Reply Joanna 21 janvier 2014 at 10 h 20 min

      ah la primaire…

  • Reply Aurore Robin 20 janvier 2014 at 22 h 23 min

    Moi je dois être un peu chanceuse car je ne savais pas que cette période existait ne l'ayant pas vécu. De temps en temps, ils s'affirment mais ce n'est pas vraiment compliqué à gérer, en général un petit dialogue et c'est reparti ! CA changera peut-être avec le temps, on verra bien 🙂 !

    • Reply Joanna 21 janvier 2014 at 10 h 21 min

      tu es effectivement chanceuse ou tu t'y prendre comme une chef ça doit être inné chez certains hihi <3

  • Reply Mademoiselle Pöm 30 janvier 2014 at 7 h 36 min

    c'est une très bonne analyse lol !

  • Leave a Reply