Mots de maman

Être maman d’enfants rapprochés…

24 juin 2015

Nos deux « petits » garçons ont 18 mois d’écart, c’est à dire que je suis
tombée enceinte de Lenny quand Loris avait seulement 9 mois.

Cela peut paraître sportif voire fou mais pour nous ce ne fut que la continuité de l’aventure.

Nous vivons tous les choses différemment et nos enfants ne sont pas tous les mêmes.

J’y ai vu des avantages et des moins (peu)… mais surtout beaucoup de bonheur.

Pour moi, il n’y a pas d’écart d’âge parfait, en effet j’ai 20 mois d’écart avec mon frère et 5 ans avec ma soeur et j’ai garde de jolis souvenirs de ces deux relations.

——-

Loris était tout petit quand Lenny est né et donc il n’a pas vraiment
« vu les choses venir », il a très bien accepté son frère (et je ne dis pas
que plus vieux les enfants n’acceptent pas les suivants hein !) : pas de jalousie, pas de régressions marquantes… (ce que les « jesaistout » nous avaient promis…)


Loris n’allait pas encore à l’école donc on avait le rythme que nous voulions et pas d’allers-retours dans la journée.

Il a pu profiter de moi durant mon congé parental et moi de lui (je le
retrouvais après l’avoir « laissé » quelques mois auparavant).

Je pouvais me préparer sans me presser (et ça c’est le pied quand on est maman) et je pouvais partir sans avoir à revenir à une heure particulière.

Comme ce sont deux garçons, on a pu réutiliser plein de choses de
Loris pour Lenny (bien qu’ils ne soient pas nés à la même saison), vive les
économies.

Ils ont aujourd’hui plein de jeux en commun, des copains dans la cour de récré, des vêtements, des activités, des sorties et beaucoup de souvenirs…

Ils partagent beaucoup (tout en se chamaillant).

On nous demande souvent si ce sont des jumeaux et c’est vrai que plus ils grandissent et moins l’écart d’âge se ressent.

Ils ont toujours été ensemble.

Quand on fait des sorties, elles sont adaptées à tous les 2 : pas besoin
d’en faire garder un, pas besoin de rester sur le côté pour s’occuper 
d’un etc.. pas besoin de se dédoubler quoi (ou presque).

Quand Lenny a du aller en crèche familiale, cela a été moins dur, car je
le « laissais » avec son frère (son repère), et Loris parlait (ça aide)…
Bientôt, nous allons tenter une journée ou deux au centre et je suis
rassurée
de savoir qu’ils seront ensemble, je n’aurais pas l’image d’un
enfant seul dans son coin, cherchant à s’intégrer… ils seront
ensemble.

Malgré tout cela, nous faisons attention à prendre en considération
qu’ils n’ont pas le même âge, on félicite les progrès de l’un même si
cela a été acquis par le premier avant, on responsabilise le « grand »…

Est-ce que c’est dur ?

On est dans les couches plus longtemps, on connaît les nuits hachées sur
une plus longue période, on est nostalgique des petits bébés alors
qu’on en a déjà deux comme si finalement je n’avais eu qu’une
grossesse…
Mais sinon tant qu’ils ne se réveillaient pas en même temps la nuit et n’étaient pas malades en même temps, tout a roulé…
C’était bien, j’ai adoré.

Et les gens  ?

Bien que je me contrefous de leurs avis et regards, il faut savoir qu’avoir des enfants rapprochés ça fait parler !
– C’était un accident ?
– Avec le même papa ? ben non voyons, on change à chaque round 
– Ce sont des jumeaux ? oui avec 20 cm d’écart
– Vous devez être fatiguée ! j’ai une sale tête c’est ça ?
 – Oula ma pauvre ça doit être dur ! j’ai vraiment une sale gueule ?
– Ah moi j’aurais pas pu ! ça tombe bien on parle pas de toi, c’est pas toi qui t’en occupe
– Ça ira mieux quand ils seront grands ! non mais je veux pas qu’ils deviennent grands trop vite

Le mot de la fin

J’ai aimé cette période de congé parental avec mes deux bébés.
Aujourd’hui, j’aime les voir grandir, évoluer
chaque jour, les voir devenir chaque jour un peu plus complices (même si des  fois c’est « contre » moi, les petits filous !).

Je pense que chacun fait comme il veut et peut, qu’on ne choisit pas
toujours (des fois on attend des jumeaux et qu’on ne va pas en garder un à
l’intérieur en attendant que l’autre grandisse…).

Je pense que chaque histoire est personnelle et que les autres ne sont pas à notre place.
Je pense que chacun vit les choses à sa manière.

Mais il faut garder à l’esprit que le temps passe vite, très vite quand
on est parents
(avec des fois des moments longs, faut pas se mentir).
Je sais que des fois je peux donner l’impression de vivre dans le monde des bisounours mais c’est un peu parce que j’y vis lol
Que je suis heureuse de ce que j’ai, de ce que je vis…

Mes deux garçons sont frères et aussi amis et je suis heureuse qu’ils
vivent leur vie ainsi. 

J’espère de tout cœur qu’ils s’aimeront
toujours aussi forts en grandissant.

Être maman d’enfants rapprochés c’est être maman tout court : qu’avoir
des enfants ça peut être fatiguant mais que ça rend très très heureux.
Être maman d’enfants rapprochés c’est recevoir beaucoup beaucoup d’amour d’un seul coup.
Être maman d’enfants rapprochés c’est passer pour une warrior alors qu’en fait pas forcément (mais un peu quand même #mamanquidéchire).
Être maman d’enfants rapprochés c’est que du bonheur…

Retrouver mon article sur la famille « idéale » (ou pas) ici

Titissement

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Madame Maman 24 juin 2015 at 21 h 00 min

    Je me retrouve dans ce que tu écris! Les filles ont 22 mois d'écart, je trouve ça génial! Surtout maintenant qu'elles jouent ensemble!

  • Reply {★ Dans la Bulle d'une Working Mum ★} 25 juin 2015 at 7 h 33 min

    Ahhhhh j'adore!!!! Tmtc 🙂
    Et puis d'ailleurs est-ce qu'il y a un bon moment pour avoir un (autre) enfant???
    Plein de bisous ma belle <3

    • Reply Joanna 2 juillet 2015 at 20 h 55 min

      <3 hihi bisous ma jolie

  • Reply Le Quotidien d'une Maman 26 juin 2015 at 6 h 10 min

    Mes enfants ont le même écart. Et que du bonheur!
    J'avais écris un article dessus si le coeur t'en dis!

    http://cemondeamoi.com/?s=enfants+rapproch%C3%A9s

    • Reply Joanna 2 juillet 2015 at 20 h 55 min

      <3 j'irais le lire 😉

  • Reply Vida moca 26 juin 2015 at 14 h 58 min

    Très bel article.
    Les photos sont sublimes

    • Reply Joanna 2 juillet 2015 at 20 h 55 min

      merci ma jolie <3

  • Reply hysterikfamily 30 juin 2015 at 12 h 21 min

    Tu le dis très bien, chaque enfant, fratrie, famille est différente. Tu as réussi à t'épanouir ainsi et a faire de tes petits garçons des enfants épanouïs eux aussi. vous etes beaux <3

    • Reply Joanna 2 juillet 2015 at 20 h 56 min

      <3 merci ma douce <3 on est toujours heureux peu importe les chiffres <3
      bisous

    Leave a Reply